Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

Les états généraux de la santé d’Haïti : un espoir
(1 visualisation(s)) (1) Invité
Bienvenue dans le forum Kunena!
  • Page:
  • 1

SUJET: Les états généraux de la santé d’Haïti : un espoir

Les états généraux de la santé d’Haïti : un espoir il y a 5 ans, 7 mois #10

Deux ans après le séisme du 12 janvier 2010, les nouvelles autorités de la République d’Haïti ont organisé les états généraux de la santé du 16 au 19 janvier 2012. L’objectif poursuivi est d’arriver à un système de santé unique, décentralisé et performant répondant aux besoins de la population.
Pendant trois jours, les experts et membres de plusieurs secteurs de la vie nationale ont débattu sur le système de santé haïtien et ont proposé des solutions aux problèmes identifiés.
L’un des points forts de ces états généraux fut le signal politique qui a été donné par la Ministre de la santé, Dr Florence Duperval Guillaume, le Premier ministre le Dr Gary Conille et le président de la république, Mr Michel Joseph Martelly.
La Ministre, Dr Florence D. Guillaume, a enflammé l’assistance en prononçant ses mots : " Aujourd’hui, il est question de sortir de la logique de projets et d’ONG pour évoluer vers la mise en place de régimes de soins équitables et accessibles à la population sur toute l’étendue du territoire national". Elle a affirmé que "les objectifs de la nouvelle loi de santé publique ne devraient pas simplement intégrer la nécessité de réduire les inégalités de santé, mais devront être déterminés par une ambition structurante, celle de modifier irrémédiablement les déterminants de l’accès aux soins, de la prévention au traitement tout en mettant en place des systèmes".
Son acte de foi prononcée en parlant au nom des citoyens haïtiens par devant le congrès américain: alors qu’elle était dans le privé a été repris dans son discours lors de sa prise de fonction comme Ministre de la Santé Publique et de la Population en octobre 2011:
"Je crois en l'adoption d'une vision commune. J'en appelle à la planification intégrée!
Je crois en la notion d'aller vers les gens pour comprendre ce qu'ils vivent et bâtir sur ce qu'ils ont de positif. J'en appelle à la décentralisation !
Je crois en l'esprit de partenariat et de coordination. J'en appelle à la mise en commun des ressources pour un meilleur impact !
Je crois en la notion d'équité et d'accès universel aux services sociaux de base. J'en appelle à la sécurité sociale !
Je crois fortement dans les actions beaucoup plus que dans des mouvements. J'en appelle aux résultats.
Je crois en la participation de tous! J'en appelle à votre support et à l'unité.
Je crois en chacun d'entre vous et j'en appelle à votre confiance".
Le premier ministre, le Dr Garry Conille, dans son allocution de circonstance a déclaré que "La santé est un facteur sans lequel aucun développement durable n’est possible. Elle n’a pas de prix, mais elle a un coût. C’est une richesse que tout être humain aspire à posséder. Cela nécessite d’énormes sacrifices de la part des professionnels de la santé, des gouvernements, des partenaires en développement du secteur privé, de la société civile et des populations".

Le premier ministre a soulevé des questions importantes en rappelant qu’il a déjà participé à des activités similaires en 2002. Pour lui, il faut se poser au cours des états généraux les questions suivantes : pourquoi n’avait-il pas été appliqué ? Devait-on réinventer la roue ? « Les formules et les modèles existent, que faut-il se demander au cours des trois prochains jours ? Pourquoi n’avons-nous pas pu mettre en œuvre les stratégies et les activités qui sont pourtant bien connues et approuvées ? Comment allons-nous travailler différemment pour qu’enfin on voit un changement profond dans la situation des mères qui meurent en donnant naissance ?

Le président de la république a rappelé que " le temps n’est plus au constat mais à l’action". Il a souhaité que nous prenions en compte notre réalité démographique incontournable, notre réalité sociologique et culturelle complexe pour que des solutions appropriées soient apportées aux contraintes affectant le secteur de la santé. Il a également souligné que le gouvernement, bien qu’il priorise l’éducation, l’emploi, l’état de droit, l’environnement et l’énergie, ne perd pas de vue que la santé est l’une des toutes premières préoccupations des Haïtiens et Haïtiennes.

Les bailleurs ont été bien représentés et ils ont participé à tous les débats qui ont été conduits sous l’égide du Ministère de la Santé Publique et de la Population.

Aujourd’hui, j’ai l’espoir que le système de santé haïtien peut prendre un nouveau souffle et s’inscrire définitivement dans la logique de la performance. L’engagement politique des détenteurs d’enjeux lors de ces états généraux permet de penser que la situation sera différente dans les années à venir.
Mais je me pose encore des questions. Sommes-nous en train de nous orienter vers ce nouveau système de santé unique, décentralisé et performant répondant aux besoins de la population haïtienne ? La déclaration de Paris, sera-t-elle enfin respectée ? Y aura-t-il une dépolitisation du recrutement des professionnels en santé ? Sommes-nous sur le chemin conduisant vers un système de protection sociale en santé en Haïti ? Y aura-t-il un Ministère de la Santé publique et de la Population capable d’orienter les bailleurs sur les priorités nationales ? Est-ce qu’il y aura un consensus national impliquant tous les partis politiques sur cette nouvelle politique nationale de santé et ce plan de dix ans qui devront être les extrants de ces états généraux ?

Les réponses aux questions que je me pose ne peuvent être trouvées aujourd’hui mais ces questions devront guider chaque acteur dans sa prise de décision et dans ses interventions pour que l’espoir né des états généraux deviennent une réalité.



Dr Jean Patrick ALFRED, Talent Emergent IMT 2010
Directeur Médical Adjoint Pole SSP/URAMEL
Assistant Technique Projet d’Appui au Renforcement des Capacités (PARC)
Président Groupe de Recherche Etudes et Consultation (GRECO)
Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser. , (509) 37087375 ; (509) 32799456

Re: Les états généraux de la santé d’Haïti : un espoir il y a 5 ans, 7 mois #11

  • Anounoune VICTOR
Bonsoir a vous,
Je pense que dans le credo de la ministre elle a dit beaucoup de choses importantes qui ne sont pas nouveaux mais peut etre que les gens n'y croyaient pas. Elle a parle de decentralisation , de planification integree ou l'on doit tenir compte des besoins reels de la population,de coordination etc.... Je trouve que c'est vraiment bien de croire en ces choses et d'avoir une volonte fort de les faire atterir. Nous en avons grand besoin!
Je comprends bien la preoccupation du Premier Ministre qui cherche a questionner peut etre notre realite , ces choses ne sont pas nouvelles. Pourquoi nous ne reussissions pas? cette question a toute son importance. Cela nous permettra de mieux comprendre notre realite et de corriger les ecarts de toujours. Les beaux discours, les beaux plans sur papiers sont notre fort. pourquoi c"est toujours ainsi? Gouvernement apres gouvernement, ministre apres ministre? C'est une realite a cerner!
Auusi bien que le Premier Ministre ces questions sans reponses accaparent mon esprit.
Le president lui a demande des actions. Je dirais a Monsieur le president que rien ne sert de courir mais il faut partir a point. il faut avoir une vision , un reve , un endroit ou l'on veut arriver . Il faut egalement connaitre son envirronnement pour mieux coordonner ses actions et limiter les gaffes. Pierre Laurin dans son texte titre le leadership au quotidien nous a dit ceci : <<L'inconnu represente toujours un risque enorme pour la personne en poste d'autorite. Le savoir nous permet de comprendre certaines choses et de reduire ainsi l'emprise des determinants, tout autant que celle des forces qui nous habitent >> Encore une fois chers dirigeants, n'agissez de n'importe quelle facon. Il vous faut un diagnostique serieux du probleme. Poser les bonnes questions pour avoir les bonnes reponses afin de poser de bonnes actions! Merci!
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.63 secondes